2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 08:08

Antre secret oublié

dans une rue inconnue

au dessus d'une cour

fenêtre anonyme dédiée

à l'insu du monde

perché perdu en façade

refuge des origines

qui depuis toujours m'attend

un studio à Paris

tellement désirée

dans ses artères innombrables

architectures proliférantes

vivante toujours

solitudes et vies croisées

sein solide et croissant

un studio à Paris

place réservée

murs sûrs et inviolables

certaines nuits ressuscités

précieuses retrouvailles

qui me rassemblent

à l'abri des regards

un studio à Paris

jamais le même

familier pourtant

alcôve mienne et sûre

qui depuis toujours m'attend

j'erre parmi les façades

tant de choses à accomplir

et tout d'un coup je sais

que je demeure là

dans ce studio à Paris

de bois et de lumière

de trésors personnels

et que je ne dois rien

 

Hélène Genet

DSCN0111 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires